Tribune Libre - LPV-162 Censure de l'Article de mars 2016

Publié le par laforcevigneusienne

Insertion : «tribune libre» – déposé le 09 02 2016 - LPV 162 de mars dépôt n° 376

ON NE VOUS DIT PAS TOUT

CENSURE VERBALE - Conseil municipal du lundi 01 février 2016, M. Stouvenel demande au maire la parole pour 2 questions orales – réponse du maire : NON, posez-les par écrit !
Question : La commune fait hélas à nouveau, la « une » des faits divers, au travers de votre personne par Médiapart, qui outre des textes accusateurs, nous a fait part d’un enregistrement audio qui laisserait penser que vous avez au nom de la commune truqués des marchés et opérés des « magouilles » sur les associations sportives
Nous connaissons votre implication pour la ville, puisque vous n’hésitez pas à la parcourir dès l’aube…. Aussi ne voulant pas croire les déclarations surement mensongères des journaleux nous vous demandons votre version sur ses écrits et enregistrements

Face à ce refus de parole, nous avons averti le maire qu’il allait reprendre la route de Versailles (Tribunal administratif) – L’enregistrement de Médiapart est à votre disposition sur notre blog


AUSTERITE UMPS – La droite départementale (Mme POINSOT inclue) nouvellement élue a voté une hausse de 29% de la taxe foncière du budget départemental qui va se répercuter fatalement sur nos impôts communaux. Il faut impérativement que notre majorité locale stop illico toutes les subventions, aides et autres dépenses abusives pour ne pas alourdir encore nos impôts locaux.

SOCIAL VERSION UMP - M. POINSOT se vante que la ville a aujourd’hui plus de 31 000 habitants, forte de 49% de logements sociaux et que ce n’est pas fini, il ne veut pas s’arrêter là !

Ou passent les revenus supplémentaires d’impôts locaux ? (Essonne-Info 21/01/2016)

ENFUMAGE – Le BAR à CHICHA, « mille et deux nuits » voit le jour.

Nous remercions monsieur le maire d’avoir encore fait du communautarisme pré-électoral ET de tourner sa veste aujourd’hui les élections passées. Par une procédure en justice lui donnant tort aux vues de ses engagements passés. Merci au nom des Vigneusiens de nous faire supporter ses frais de justice qui auraient pu être évités

La ville va en cassation, combien va coûter à la commune cette fumeuse opération (temps du service juridique de la ville, honoraire d’avocat au Conseil d’Etat et dédommagement de ce commerçant) ? Le service juridique nous a coûté 122 000 € en charge de personnel en 2014.

NDLR : info de dernière minute(mars) le maire ferait marche arrière contre ce commerçant, ouf !

INFORMATION - sur notre blog : RBMVIGNEUX.OVER-BLOG.COM pour lire nos comptes-rendus complets des conseils municipaux et nos actions

Contactez-nous au 07 70 70 91 60 pour nous rencontrer. M. Stouvenel, Mme N. Viard

Publié dans Tribune libre

Commenter cet article